National Foot 1et 2 : les salaires impayés des joueurs avoisinent les 600 millions

Au Gabon, les footballeurs font face à une situation salariale très compliquée, avec des mois de salaires impayés. Si pour l’heure la Ligue nationale de football professionnel (LINAF) ne sait pas encore expliquée sur ce sujet, l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG) quant à elle est sortie hier de son mutisme et la ramène face à ses responsabilités vis-à-vis des joueurs.

Ainsi, l’ANFPG a décidé d’endosser le rôle de lanceur d’alerte. Celle-ci a publié ce lundi un rapport sur la situation salariale des footballeurs du National Foot 1 et 2 pour le compte de l’exercice 2021-2022. La dette est énorme et les joueurs se questionnent sur leur avenir. La LINAF cumule plusieurs mois de salaires impayés dans les deux catégories du National foot soit une facture de 585.674.977 FCFA.

En effet, pour ce qui est de la première division (D1), la très controversée institution précitée devrait aux 14 clubs, la coquette somme de 395 924 977 FCFA. Ces associations enregistrent pour certaines 3, 4, 5 voire 6 mois de salaires impayés. La LINAF jusqu’à ce jour, a pu régler aux entités sportives la modique somme de 87 075 023 FCFA. Pour ce qui est de la deuxième division (D2), le constat est quasiment le même.

Là-bas en ce qui concerne les salaires non versés, la facture quant à elle vaut la bagatelle somme de 189 750 000 FCFA. Dans cette ardoise colossale, sur les dix clubs enregistrés pour un total de 230 joueurs, seuls AFJ, Ombilanziami et Vautour club ont perçu un mois de salaire. Oyem AC quant à lui, a pu bénéficier de deux mois de salaire. Malheureusement les six autres clubs n’ont jamais reçu le moindre radis.

En somme, les 24 associations sportives placées sous la supervision de la LINAF, soit un total de 552 joueurs en particulier qui composent le championnat national, ont reçu de manière générale une enveloppe de 104 325 023 FCFA comme salaire soldé. Malheureusement, l’État gabonais via le ministère des Sport n’a pas encore réagi à ce sujet.

On se souvient que les autorités du football gabonais avaient révélé que les salaires des joueurs D1 et D2 s’élevaient respectivement à 250 000 FCFA et 150 000 FCFA par mois. Ainsi, ces déclarations poussent à s’interroger sur le bien fondé de celles-ci quant on sait que l’argent n’était pas disponible. In finé, voici encore un autre terrain sur lequel, le ministre des Sports, Franck Nguema, est vivement attendu afin que des solutions soient trouvées avant évidemment la reprise du championnat prévue dans les prochains mois.


Commenter l'article